Assignés à résistance

Bonjour les Vivants,
Buenos dias los Vivientes,


En ces temps toujours aussi difficiles, entre autre pour les milieux culturels et artistiques « assignés à résistance », en ces temps où le port du masque nous étouffe tant physiquement que psychiquement, la liberté de respirer sans entrave étant indissociable d’un état de bien-être, j’ai l’irrésistible envie de vous envoyer en guise de cadeau de Nouvel (Él)An, de l’énergie, de la joie, de l’humour, de l’émotion, de la réflexion pour nous aider à cheminer encore mieux dans le « bons sens » du Vivant.

Commençons par un « coup de choeur » avec Ndlovu Choir of South Africa. Laissez-vous emporter par leur jeunesse, leur fraîcheur, leur joie profonde, leur enthousiasme. Ce groupe vocal s’est constitué pour soutenir leur culture, leur pays natal, leur communauté touchés par une grande pauvreté matérielle.
Grâce à leur sincérité, la grande beauté de leurs visages, leurs tenues de scène et leurs voix transcendent littéralement le TV-SHOW américain grâce auquel ils se sont fait connaître.
Belle leçon de jeunesse et d’espoir !

Continuons de plus belle vers l’orchestre et les choeurs amateurs et professionnels de la ville espagnole de Sabadell ; puissants, lumineux, communicatifs, émouvants, tant de la part des artistes que du public tous âges confondus.
Ah, ces espagnols tout de même !

Enfin, tirons un révérence émue à Anne Sylvestre, chanteuse hors pair qui nous a quitté le 30 novembre dernier à l’âge de 86 ans. En hommage à cette belle personne, sa chanson  » Que vous êtes beaux », joyau d’écriture et de justesse est aussi un superbe clin d’oeil à nos ainés, eux qui, aujourd’hui, sont parmi les plus fragilisés.
Merci Anne pour qui tu étais et pour le bel héritage que tu nous laisses pour l’éternité.

Quant à moi, ayant choisi de me connecter à d’autres sources d’informations moins anxiogènes et plus contextualisées, je prends le temps de bien me re-centrer en allant à la rencontre d’autres âmes, d’autres coeurs à visages découverts – notamment mes enfants et petits-enfants chéris – mais aussi vers la nature, le silence, la lecture, la réflexion.
Voilà pourquoi je vous propose deux textes à lire à tête reposée.

– Texte Maria Sabina – 

– Carte blanche – 

Ayant aussi le privilège de pouvoir continuer mes projets musicaux en milieux scolaires, les regards pétillants, les sourires joyeux, les visages lumineux des enfants sont ma meilleure médecine pour être en bonne « chanté ».
Je vous en souhaite tout autant pour 2021 !


Avec ma plus belle tendresse comme toujours !

© Raphy Rafaël - Muzaïka - 2018 - CGU - CGV