Entre ciel et terre

Bonjour les Vivants,
Buenos dias los Vivientes,

Oui, ces temps-ci la Vie est devenue difficile pour bon nombre d’entre nous, oui nous avons du mal à respirer, à rêver, à exister pleinement tout simplement.
En ces temps de solstice d’hiver où après la nuit revient le jour, voici quelques mots choisis pour nourrir nos flammes, nos brasiers, nos foyers intérieurs en attendant des jours meilleurs !

Oui, ces temps-ci la Vie est devenue difficile pour bon nombre d’entre nous, oui nous avons du mal à respirer, à rêver, à exister pleinement tout simplement.
En ces temps de solstice d’hiver où après la nuit revient le jour, voici quelques mots choisis pour nourrir nos flammes, nos brasiers, nos foyers intérieurs en attendant des jours meilleurs !

inspiré de Paul Eluard

Rien n’est jamais perdu tant qu’il restera de quoi rire, de quoi chanter, de quoi danser, de quoi pleurer pendant la tempête…
Une braise au fond de l’eau, une étoile dans la poche…
Dieu qu’il fait noir, c’est merveilleux !

inspiré de Jean Malrieu

Pour dire Je t’aime, les indiens Yanomami d’Amazonie disent :
« Ya pihi irakema », ce qui veut dire :
« J’ai été contaminé par ton être, une partie de toi vit et grandit en moi ».

Puissions-nous nous contaminer les uns les autres du meilleur de chacun/e de nous, voilà le vœu le plus cher que je vous/nous adresse en ce beau jour de renaissance vers le Vivant, résolument !

Avec ma plus belle tendresse comme toujours,

© Raphy Rafaël - Muzaïka - 2018 - CGU - CGV